Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Patrick

Intissar  Haddiya - L'inconnue

Intissar  Haddiya - L'inconnue

Editions  Saint- HONORE

 

Le résumé :

L'histoire se déroule au Maroc, à Rabat.

Layla, la quarantaine, vit seule dans un petit appartement du quartier des jasmins de la capitale marocaine. Elle a vécu heureuse et était épanouie avec son mari, dans une jolie et coquette maison avec son petit jardin. Suite à au décès accidentel de son époux, et un mauvais héritage Layla a du se résoudre à démanger et changer de vie.

Son plus grand malheur est de ne pas avoir d'enfants avec son mari qui était stérile.

La vie passe inlassablement pour Layla, qui un jour en rentrant de son marché quotidien, un drôle de "présent" sur le paillasson de son logis.

Comment vont se dérouler les jours, les semaines, les mois, les années avec le chamboulement provoqué par ce "Présent" providentiel ?

La vie solitaire de Layla changera t'elle ?

 

Mon avis :

C'est toujours un plaisir de lire les ouvrages d'Intissar.

Avec des mots simples, L'auteure nous entraine dans son histoire : les  descriptions, les paysages les ambiances sont vraiment d'une réalité parfaite. Vivant moi-même au Maroc, j'ai l'impression de vivre les événements en direct. Je suis profondément touché par les caractères des personnages marocains, et particulièrement sur le fait que beaucoup de personnes aiment à s'occuper, blablater  et dénigrer sur leurs voisins ou leur entourage, (par leur profonde curiosité maladive parfois) plutôt que de gérer leur propre vie personnelle qui n'est pas forcément des plus irréprochables.

Je retrouve la touche personnelle de l'auteure qui médecin néphrologue de son état, nous donne des détails saisissant de sa profession. Intissar explique aussi les difficultés de la santé au Maroc comme dans son premier roman, " Si Dieu nous prête vie".

Je vous conseille cet ouvrage pour un dépaysement garanti, et une histoire qui ne vous laissera pas de marbre.

 

Ma note (sur 5) :  ⭐⭐⭐⭐

 

Manu

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article